Front froid sur Akaroa

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avions étudié hier soir la meilleure place pour mouiller l’ancre sachant que le vent de nord-est allaient tourner au sud-ouest dans la nuit. Mais malgré tout nous avons passé une nuit un peu agitée. Le vent déjà assez fort en début de nuit a tourné de 180° comme prévu à 4 heures du matin puis il est monté jusqu’à 35 nœuds soit 10 de plus que prévu. Il fallait s’assurer que l’ancre ne dérape pas après ce changement. Dans ce type de situation, nous mettons l’alarme de mouillage qui sonne dès que le bateau sort du périmètre défini et nous permet de vérifier si l’ancre tiens. Fort heureusement tout c’est bien passé et le vent est redescendu en dessous de 20 nœuds au bout d’une heure et on a pu se recoucher. Vers 7 heures, l’alarme s’est mise à sonner à nouveau. Domi ne comprenait, pas le bateau était bien toujours à la bonne place. En fait il s’agissait de l’alarme anti collision de l’AIS qui utilise la même sonnerie, elle avait été déclenchée par deux gros paquebots de croisière qui rentraient dans la baie pour y mouiller. Avec plus de 1000 passagers par bateaux c’est une vraie armée qui allait envahir le petit coin de paradis paisible qu’est Akaroa. Bien sûr il n’y avait aucun risque de collision vu que nous étions mouillés bien à l’écart au fond de la baie, Domi avait juste oublié de désactiver cette fonction très utile en mer avant de mettre l’alarme de mouillage. Une fois les paquebots mouillés, on à pu se rendormir mais peu après ils ont commencer à débarquer leur passagers dans les chaloupes qui ont à leur tour déclenché l’alarme. Comme il était 8 heures il était temps de se lever de toute façon. Le temps était gris et pluvieux sans pour autant de grosses précipitations mais juste un crachin breton avec une température descendue de 10° sur le matin, bref un avant goût d’hiver qui s’annonce. Bon ! On ne va pas encore hiberner mais on va quand même s’offrir une matinée de farniente bien au chaud à l’intérieur. Domi est sur l’ordi pour ajouter quelques trucs sur le site (voir « informations nautiques » dans la barre de menu). Au bout d’un moment, pleine de courage, je me prends un bain de mer un peu frisquet suivi d’une douche chaude. L’après midi après le repas, grand ciel bleu ! Nous allons à terre pour explorer les collines surplombant le village aussi loin que possible des hordes de touristes débarqués des paquebots. Vue magnifique sur la baie. Au retour le vent contre le courant de la marée avait levé un petit clapot et dans le canoë, on s’est un peu mouillé les fesses…

Grosses bises à tous

Anne et Domi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s