mille milles!

Les albatros nous ont quitté, il reste encore quelques pétrels qui frôlent de leurs ailes d’un ballet incessant, la surface de l’eau en planant sur les vagues , la température de l’eau et de l’air sont montées à 20° . Nous avons tirer des bords (ça c’était moins drôle) dans une mer chaotique,ou tout dansait autour de nous , des petites déferlantes salaient régulièrement le bateau en déversant leurs paquets de mer sur le pont . Aprés des heures à étudier les gribs ainsi que les bulletins et cartes météos que nous envoie Michel, nous avons décidés de faire un détour et aussi ralentir afin de contourner le plus fort de la dépression . la nuit dernière c’est une grosse pluie qui a nettoyée tout cela . le morale à bord est au beau fixe maintenant que nous savons que le gros temps est passé et a été remplacé par une longue houle et un vent qui nous pousse enfin vers notre destination.Nous sommes contents 1000milles ont déjà été parcouru en 7 jours , 1/3 du parcourt .

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s