La houle monte au front

Depuis mercredi nous étions un peu inquiet par la situation météo dans les zone que nous allions traverser:
– d’abord: le front assez actif avec des vents de 35 noeuds juste sur notre route. Nous avons choisi de contourner la zone de vent fort en montant un peu au nord de notre route pour aller chercher la bascule dans une zone plus calme. L’arrivée du front était bien visible d’abord avec du brouillard (dû à la différence de température entre les deux masses d’air) puis de la pluie et enfin la brusque bascule du vent le tout accompagné d’une chute impressionnante du baromètre suivie quelques heures plus tard d’une remontée toute aussi vertigineuse.
La récompense a été du vent portant pendant plus de 24 heures: à savourer parce qu’on ne va pas en avoir beaucoup et que c’est quand même plus confortable de naviguer presque à plat sans percuter les vagues
– ensuite: une houle de sud 5 à 6 m que nous avons commencés à sentir alors que nous sommes encore au portant mais le vent refusant, nous la subissons finalement pleinement au près serré. Dans ce vent de 15 à 25 noeuds ce n’est finalement pas trop impressionnant. La houle est très longue et sa hauteur est dissimulée par les vagues transversales dues au vent. Le seul gros inconvénient est que quelques soit la combinaison de voilure on n’arrive pas à remonter à mois de 58 ou parfois même 65 degrés du vent réel sous peine de s’arrêter sur chaque crête. Pas très efficace mais il faut faire avec…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s