De Caravelas à Rio de Janeiro

Dimanche 16 septembre :

 IMG_1671

On part où on reste, le choix est difficile. La météo n’est pas très bonne sur le parcours mais d’un autre côté on voudrait avancer vers le sud. De Caravelas à Rio il y a un peu plus de 500 miles (930 km) et à part Vitoria à 170 miles il n’y a pas beaucoup de ports ou de mouillages accessibles par mauvais temps. Le vent devrait être assez fort mais gérable jusqu’à Vitoria mais ensuite il y a un petit front froid qui amène des vents beaucoup plus forts avec une forte houle. Décision est prise de partir au moins jusqu’à Vitoria et de voir en route si le temps permet d’aller plus bas.

IMG_1672

Nous levons l’ancre à 8:30, juste à marée haute pour que le courant de la marée descendante nous pousse vers la sortie. La météo de ce matin est un peu meilleure que celle d’hier. Nous passons entre la terre, les îles et le récif qui nous abritent de la houle du large. Le vent est assez fort (25 nœuds avec des rafales à 28) et nous sommes plein vent arrière. Pour être tranquille nous sommes sous foc seul mais le bateau avance tout de même à 8 nœuds. La mer est plate, nous n’avons absolument pas l’impression d’aller vite et le bateau ne fatigue pas. Toute la journée et le début de la nuit le vent reste stable et nous progressons rapidement sur la route. Mais vers minuit, le vent nous lâche complètement nous contraignant à faire plusieurs heures de moteur. Nous passons tout de même une nuit calme sans rencontrer de pêcheur ainsi chacun notre tour nous pouvons bien nous reposer.

 

Lundi 17 septembre :

 IMG_1680

Au matin le vent se lève finalement. Nous hissons la grand-voile. Mais le vent est maintenant de face pour passer la pointe de Pontal da Regência nous devons tirer un bord vers le large. Et là c’est à nouveau le cri de joie : des baleines ! Nous pensions en avoir terminé avec ces grosses bêtes qui sont sensée être aux Abrolhos en cette saison (archipel au large de Caravelas ou nous en avions vu plusieurs il y a quelques jours) mais non elles sont bien là et nous livrent un ballet en famille autour du bateau. Là, un groupe de cinq individus nagent côte à côte à quelques encablures de nous, c’est fascinant. La journée entière se passe à regarder des baleines s’ébattre autours de nous : souffler, sauter, sortir la tête au battre de la queue autour de nous et sortir de temps en temps soit la tête soit la queue. Elles font leur show devant nos yeux ébahis mais nous ne sommes pas assez doué pour prendre la photo juste au moment ou elles sont hors de l’eau. La fin de journée se passe sous un crachin Breton (c’est bien la peine de venir de si loin …)

IMG_1720

Mardi 18 septembre :

 IMG_1742

Nous passons devant Vitoria mais nous ne nous arrêtons pas. La météo (merci Michel) et le GRIB du matin nous donne un créneau étroit pour continuer sur Rio. Si on attend, on risquerait d’être bloqué plusieurs jour dans cette ville industrielle. Les fichiers donnent une zone de temps plus calme sur une bande étroite (20 miles) le long de la côte. Nous aurons quant même une houle de trois mètres par contre le vent est revenu au nord et nous poussera et en plus nous aurons un courant favorable de presque 1,5 nœuds.

Nous sommes sur une route maritime très fréquentée. De très nombreux bateaux de commerce (pétroliers, cargos, porte conteneurs, minéraliers etc.) et de travail (servitude des plateformes pétrolières) nous croisent où nous doublent.

Mercredi 19 septembre :

Après une nuit plutôt calme le vent est revenu assez fort, la houle ne s’est pas calmée mais elle est très longue et ce n’est pas gênant. Quelques chalutiers en pèche nous croisent. Nous les évitons pour ne pas les gêner.

IMG_1738

Nous apercevons au loin les plateformes pétrolières illuminées comme des vrais sapins de noël. Sur l’écran de l’ordi on voit qu’il y en a plusieurs dizaines et l’AIS nous montrent quelles sont entourées par un nombre impressionnant de bateaux spécialisés. Des hélicoptères font un va et vient incessant entre eux et la terre. Il y a vraiment beaucoup de monde par ici.

IMG_1743

Pour le repas j’ai pêché un spanish makerel (il faut vraiment qu’on trouve un guide sur les poissons en français pour enfin savoir ce qu’on mange) pas très grand pour sa race mais dans nos assiettes il fera deux délicieux repas bien copieux.

Dans la nuit nous doublons le Cabo Frio en compagnie de plusieurs cargos. Nous aurions bien aimé nous y arrêter, les calanques qui entourent le cap sont paraît-il très belle et l’eau y est la plus claire du Brésil mais aussi la plus froide (d’ou le nom du cap : frio voulant dire froid) en raison d’un remontée rapide des fonds océaniques. Mais par cette nuit noire, nous ne nous voyons pas tenter de trouver un mouillage qui de toute façon, avec cette houle de 3,5 m, risque d’être très inconfortable. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois !

 

Jeudi 20 septembre :

 

Au matin le vent tombe à nouveau et c’est au moteur que nous finissons notre croisière vers Rio. Et oui, nous aurons fièrement réussi à éviter tout le mauvais temps mais pas la pétole !IMG_1758

On peut observer un homme à quatre pattes sur la perche babord ?

 

Avant de rentrer dans la pollution glauque de la baie nous profitons d’un petit mouillage à l’extérieur pour nous baigner et nous rendre un peu plus présentable.

IMG_1764.JPG

IMG_7009IMG_7031

Il est 17 heures et nous arrivons à Niteroi Charitas en face de Rio. Parmi toute les marina de la baie nous avons choisi le Club Naval (géré par et pour la marine Brésilienne) car d’excellente réputation, bien à l’abri et loin du tumulte de la grande ville. Comme c’est une marina privée personne n’est là pour nous accueillir, nous nous amarrons à une place libre au bout du ponton et je descend voir. Plus personne dans les bureaux. Sur le ponton, je trouve Marco qui bricole sur son bateau et comme j’ai de la veine il parle parfaitement le Français et m’aide à trouver quelqu’un pour nous enregistrer. Les papiers ce sera pour demain.

 

IMG_7052IMG_7097

Ici l’oiseau de mer le plus courant est la frégate

 

écrit par Anne et Domi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s