(1)Golf de Penas à Puerto Montt

IMG_0925

Jeudi 31 Janvier 2019:

Et nous y sommes à ce fameux golfe de Pénas et nous avons le temps idéal et une super météo. Vent de secteur Sud Sud Ouest 20 nœuds avec une houle associée de 3 mètres qui se calme. Le ciel est un peu couvert en début de matinée mais vient progressivement au beau puis au très beau, même la température remonte. Rêve à Deux frétille de plaisir et fonce à 8 – 10 nœuds à 100° du vent sous génois et GV à 1 ris, la houle est bien orientée et il passe sans taper ni mouiller, bien sûr à l’intérieur il faut s’accrocher un peu mais rien qui ne nous permettent pas de nous faire à manger.

Nous passons enfin le cap Rapper qui marque la sortie du golfe. Il est 19H 22. Le vent se calme et adonne progressivement. Nous passons une très bonne nuit, quand notre tour vient de descendre dans la couchette on s’endort aussitôt d’un sommeil profond pour 3 ou 4 heures ce qui est plutôt étonnant pour une première nuit en mer. Le manque de sommeil de la nuit précédante y est sans doute pour quelque chose…

IMG_0911

Vendredi 1 février2019 :

A 7 h 45 le jour est levé depuis presque 2 heures, nous sommes, au large de la Bahia Anna Pink, il faut choisir : y rentrer maintenant , arriver en milieu de journée dans le mouillage et passer le lendemain par le canal Pulluche (qui nous prendra sans doute 2 jours au moteur à cause des courants) où continuer et rentrer par le canal Darwin qui nous fera gagner quelques dizaine de milles mais dont le premier mouillage est encore à 70 milles, il faut être sûr d’arriver avant la nuit. Le choix n’est pas facile, Il y a peu de vent mais la houle est longue et régulière et nous avançons bien. Nous choisissons donc de passer par Darwin. Compte tenu de notre problème d’inverseur qui prend l’eau c’est le choix logique. Du coup on se paie le luxe de hisser le spi pour gagner quelques nœuds.

IMG_0906

Mais ce sera ric-rac, le vent nous lâche au large des îles Puyo, le spi est affalé et c’est au moteur que nous traverserons la baie de Darwin. Mais à 1000 tours on atteint péniblement les 3,5 nœuds, parfois 4 quand nous attrapons un souffle d’air. Il commence à se faire tard nous épluchons les cartes et les guides à la recherche d’un mouillage plus proche que celui que nous avons choisi (la caleta Sergio – un clin d’œil à nos amis du sud de la France Dominique et Sergio qui auraient adoré faire les canaux avec leur bateau).

IMG_0913

mais rien de vraiment moins loin ni suffisamment abrité, nous commençons à être un peu inquiets : allons nous être obligés de remonter le canal Darwin de nuit ou de patienter à en tirant des bords au large en attendant le jour? Mais vers 19 :30, une petite brise de mer se lève et le courant s’inverse juste à temps ! Il y a de nombreuses salmonérias (élevages de saumon) entre les îles et du canal. La région paraît beaucoup moins sauvage que le sud et le soleil radieux dont nous avons tant manqué depuis des semaines, rajoute encore à cette impression. Nous mouillons à 21 :00 au milieu de Puerto Sergio. C’est un tout petit port naturel sur un îlot au centre du Canal Darwin. Domi essaye de tirer des bout à terre mais c’est trop compliqué et il commence à faire sombre, de toute façon , l’abri est total et les prévisions n’annoncent pas de vent on restera donc sur ancre pour cette nuit, il faut de toute façon que l’on commence à se réhabituer à mouiller « normalement ».

IMG_0941Puerto Sergio S 45°27’20-W 74°07’38

Samedi 2 février 2019:

IMG_0947

C’est très Beau mais c’est pollué par une quantité impressionnante de petits alvins morts , il y a aussi la marée rouge qui envahi l’anse et nous pensons qu’elle y est peut être pour quelque chose dans cette mortalité ? Il fait 25° et le ciel est d’un bleu parfait, sans un nuage. C’est notre première journée de vrai beau temps depuis très très longtemps, on avait presque oublié comme c’est bien. On s’accorde une journée sans navigation, et on en profite pour réparer de petites déchirures sur la grand voile (elle a plus de cinq ans et beaucoup de milles, la membrane composite commence à fatiguer).

IMG_0942Couture faite sur place

Dimanche3 février 2019:

Il y a des jours où il faut se lever tôt et celui ci en fait partie. Le canal Darwin ce rétrécit sur une quinzaine de milles tout près d’ici et il faut à tout prix se présenter à l’entrée de de l’étroiture à l’étale de marée basse pour faire tout le passage avec le courant favorable.IMG_0968

Bon, la nature est bonne avec nous, (ou peut-être sommes nous de grand stratèges J) aujourd’hui « tôt » est très raisonnable, la marée se renversant à 8 :45 nous nous levons à 7 :30 (hier il aurait fallu se lever une heure plus tôt.) A 9 h nous sommes déjà dans l’étroit passage.

IMG_0990

Il n’y a pratiquement pas de vent, le ciel est toujours parfaitement bleu, nous avançons avec le courant en glissant sur cette mer d’huile. De droite à gauche nous entendons des phoques grogner mais nous ne les voyons pas. Après ce passage, le canal Darwin se termine et laisse la place au canal Morelada, beaucoup plus large. Nous arrivons dans un courant d’air et le vent se met d’un seul coup à monter à 20 nœuds. On est prêt et on prend un ris de peur que le vent monte plus mais ce n’est qu’une rafale, un courant d’air. Le paysage est magnifique, très différent de ce que nous avons vu jusqu’ici (les jours ou on voyait quelque chose J) le plan d’eau est très large, parsemé d’îles basses à la végétation touffue, dans le lointain, du nord-est au sud-est s’étale la cordillère des Andes dont les sommets enneigés se découpent sur l’horizon.

IMG_0995

Nous voulons nous arrêter à la caleta Estero Graza, elle est à 3 milles, il suffit de passer cette ferme de saumon et on y sera. Le bateau glisse gentillement sur l’eau à 4 nœuds en longeant la ferme à 500 mètre quant tout à coup, frayeur !  une énorme aussière flotte entre deux eaux à quelques mètres devant notre étrave, plus moyen de l’éviter. D’un côté elle doit être reliée à la ferme, de l’autre elle semble aller jusqu’au milieu du canal. On affale tout en catastrophe. Mais, trop tard ! ce n’est pas un mais deux bout qui sont pris dans notre quille (vive les quilles en T). Comment se tirer de cette situation ? Domi s’énerve et peste contre ses éleveurs qui on mis les balises à croix jaunes de signalements au bout des pontons au lieu de s’en servir comme ils le devraient pour délimiter la zone à éviter. On retire l’annexe pour atteindre un des bouts qui c’est pris dans le safran mais le courant nous pousse dans la mauvaise direction, impossible de se dégager. On allait se résoudre à couper les aussières quand une embarcation nous rejoint, ce sont les ouvriers de la ferme qui ont tout de suite compris ce qui se passait et à l’aide de leur 50 cv commence à essayer de nous tirer. Il faut tout de même un moment pour leur expliquer que nous avons un lest torpille 2 mètre plus bas et un safran suspendu à l’arrière. Après quelques essais infructueux ils parviennent enfin à nous tirer dans la bonne direction et nous dégager des cordages. Plus de peur que de mal, nous les remercions en leur conseillant de mettre une signalisation sur leurs bouts flottants.

IMG_1036Merci les gars !

IMG_1058

Du coup on est un peu refroidi pour la caleta et décidons de pousser sur Puerto Aguirré, nous reste encore assez de temps pour arriver avant la nuit. Nous passons entre les îles pour rejoindre le canal Ferronave sous le regard de dizaines de pingouins de Magellan nageant nonchalamment et ne prenant même pas la fuite à notre approche, pourquoi paniquer quand une simple apnée de quelques mètres suffit pour éviter le bateau.

IMG_1017.JPG

Nous informons l’armada par VHF de notre arrivée, ils nous autorisent à attendre demain pour faire les formalités. Nous allons directement à la caleta Pozo. Il y a déjà 2 bateaux qui sont ancrés mais l’anse est assez grande pour 3. De toute façon l’un des voiliers (équipage américain, pavillon chilien) nous laisse sa place et s’en va cap au sud. Nous nous amarrons avec deux bouts à l’arrière et l’ancre à l’avant.

IMG_1101Port Aguirré S45°09’87-W 73°31’25

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s