Le confinement est fini mais…

IMG_2529Je ne sais plus trop ou on vous a laissé avec le dernier article mais entre temps il c’est passé beaucoup de chose et pas grand-chose. Alerte niveau 4, 3, 2 et finalement 1 (pour les Kiwis le niveau 4 c’est le confinement total) depuis 2 semaines. La situation est redevenue presque normale à l’intérieur du pays qui par un bel effort collectif sous la houlette bienveillante de leur premier ministre chéri est (était…) arrivé à zéro cas de COVID 19 et a réussi a y rester pendant 3 semaines. Situation presque normale à l’intérieur en se sens qu’il n’y a pratiquement plus aucune restrictions mais par contre les frontières sont toujours fermées de chez fermé. On pourrait éventuellement se faire rapatrier en France en laissant le bateau ici mais toujours pas question de nous laisser revenir tant qu’il n’y a pas de vaccin. Pas question non plus pour les autorités de laisser partir les plaisanciers étrangers tant que les pays voisins ne sont pas en mesure de confirmer qu’il peuvent les accueillir sans problème. La bulle avec l’Australie est toujours en discussion entre les gouvernements mais au lieu d’une ouverture possible en Septembre on parle maintenant plutôt de début 2021. De ce côté là on est donc toujours au même point que le 25 mars: que faire?

En attendant, les travaux intérieur ont bien avancé, ce qui n’était au début qu’une opération rafraîchissement des peintures c’est avéré un peu plus compliqué. Une grande partie des aménagements avait été assemblés avec une colle de type MS polymère (adhésif silicone) qui est une excellente colle mais qui, sous contrainte prolongée, présente un fluage important. Les cordons de colle s’étaient donc allongés, dis-jointant le mobilier du carré, la cloison de la cuisine (non structurelle) et les support du plancher dans la salle de bain et la cabine avant. Il a donc fallu tout remettre en place, parfois réparer ou remplacer et re-coller, cette fois à l’époxy aux endroits les plus critiques. Surprise agréable dans la salle de bain, en grattant la peinture défraîchie, nous avons trouvé un revêtement mélaminé (type Formica) en parfait état. La raison pour laquelle il avait été recouvert d’une peinture de couleur très proche reste un mystère.

IMG_2505

Toute la salle de bain est remise à neuf.

IMG_2509La descente a été repeinte en myrtille et lavande.

IMG_2482

IMG_2497 Les velcros maintenant les coussins du carré ont été remplacés par de bonne vieille planchette anti-rouli.

IMG_2500 Les rideaux des hublots ainsi que les abat-jours des lampes (toutes maintenant à LED consommation électrique oblige) on été remplacé par des nouveaux au motifs carbone aramide du plus bel effet (recyclage de l’ancienne grand voile – c’est bon pour la planète). Le corian qui recouvre les meubles de cuisine était fendu à plusieurs endroits, nous l’avons réparé.IMG_2498 Le plafond du roof et la cuisine on été re-mastiqué et repeint ainsi que les plinthes. Nous n’avons pas chômé mais çà valait le coup, nous sommes très content du résultat:). Rêve à Deux et comme neuf!

Nous avons aussi finalement réussi à trouver une machine à coudre, c’est une Singer et elle semble assez robuste. L’étape suivante est donc de refaire les housses des coussin du carré qui sont tâchés et bien passés. On a aussi trouvé des fermetures éclairs pour remplacer celles des «portes de la verranda». Donc si on ne navigue toujours pas on est pas encore près de s’ennuyer.

IMG_2871

Côté social, comme ce n’était plus interdit de voir des gens on en a profité: Apéros à nos bords respectifs avec Sophie et Jordan de Quasar (un jeune couple Canado-américain super sympa sur un cata de 45’ avec lequel ils ont fait la Patagonie) dîner à Mt Maunganui au resto Thai toujours avec eux. Apéro chez Vanessa et dîner à notre bord: elle avait trouvé des escargots et d’autres bonnes choses chez son boucher, on a réussi à lui en faire manger et elle a aimé:). Çà fait du bien de ne plus vivre tout à fait en vase clos.

Mais bon: on bosse non-stop depuis le 25 mars il est temps de faire un break et comme nous sommes maintenant en liberté conditionnelle dans ce beau pays autant en profiter un peu pour aller jouer les touristes. On regarde pour louer un Campervan (camping car). Les tarifs sont alléchants: moins de 30 NZ$/jour (environ 20 euros) mais il y a un hic (deux en fait): il faudrait aller le chercher (et le rendre) à Auckland et surtout, il faudrait payer une assurance de 100 NZ$/jour (ou accepter le risque de perdre la franchise de 6000 NZ$ en cas de problème). Réflexion faite on se rabat sur une petite voiture: on trouvera toujours des motels sur la route. C’est parti!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s