Prêt à partir mais pour où???

IMG_2432Le lockdown (confinement NDLR) est enfin assoupli, et nous sommes passés au niveau 2. En Nouvelle Zélande, il n’y a pratiquement plus de cas actifs de covid19 et plus de nouveau cas depuis une semaine. Pour autant le pays n’a pas relâché totalement la bride ni ouvert ses frontières et reste très vigilant en pratiquant notamment des tests systématiques de recherche du virus sur des échantillons très large de la population afin de détecter rapidement toute nouvelle contamination éventuelle . Les magasins pour la plupart ont eu l’autorisation d’ouvrir en appliquant des mesures d’hygiène et de distanciation. Les dentistes, ophtalmos, kinés et autres professions paramédicales peuvent elles aussi recommencer à pratiquer presque normalement, j’ai ainsi pu aller me faire réparer une dent. La navigation à voile est autorisée autour des deux îles. Le restaurants de la marina à ré ouvert et le port tout doucement s’anime. Les pêcheurs à la ligne sont de retour sur la jetée, ainsi que les mouettes qui vont avec. Le week-end, les plaisanciers sont à nouveau de sortie. Les transports publics ré-fonctionnent normalement (en niveau 4 et 3 ils étaient réservés aux travailleurs essentiels),maintenant ils sont complètement gratuits, il faut juste se désinfecter les mains en montant mais le gel hydro-alcoolique est fourni… Cet après-midi on en a profité pour aller à la plage de Mount Maunganui, il faisait un temps absolument superbe même si le fond de l’air était un peu frais . IMG_2374
Ca fait quelque temps qu’on a pas mis le blog à jour (14/04, NDLR) mais pendant ces dernières semaines on a été vraiment très occupé. Lors du dernier post nous en étions à la peinture des couches de protection du pont. Nous avons aussi repeint le dog house (notre véranda), remonté l’accastillage de pont (une galère vu qu’avec l’épaisseur du teck en moins il à fallu réajuster la longueur de toutes les vis) et fait quelques bricoles à l’intérieur.

IMG_2377
Entre temps, nos amis Norvégiens et compagnons de confinement, Laila, Haarvad et Julian sur leur Boréal 44 « Mille Mommenti » ont du partir et rentrer chez eux plus tôt que prévu. Ils vont faire le voyage en quasi-non stop. La route choisie les fait passer par le nord de l’Australie, le cap de Bonne Espérance (malgré la mauvaise saison), Sainte Hélène, les Açores pour une arrivée prévu à Lysekil sur la côte ouest de la Suède avant fin septembre. Nous n’avons pas de nouvelles depuis leur départ mais d’après Marine Trafic ils seraient toujours bloqué à Opua, le port de sortie obligatoire de la Nouvelle Zélande sans doute en attente des formalités.

IMG_2398
Puis, la semaine dernière, la peinture antidérapante à base de caoutchouc tant attendue est enfin arrivée, contretypée à la bonne couleur. C’est du Tredgrip, une peinture qui est aussi utilisée pour le revêtement des cours de tennis et des plages de piscines. Elle n’est pas très facile à appliquer quand on veut obtenir un aspect uniforme et c’est en pochant au petit pinceau que nous avons travaillé pour obtenir le fini voulu. Nous sommes super contents du résultat, l’ensemble est très agréable à l’œil et c’est un vrai plaisir de marcher pied nu dessus. Une chose est sûre: on ne risquera pas de faire de glissade sur ce pont… il faudra maintenant éprouver la tenue dans le temps et la facilité de nettoyage. Avec un aussi beau pont nos vielles filières au gainage abîmé et présentant quelques tâches de rouille détonnait un peu. Nous en avons donc profité pour les changer. Elles sont maintenant en câble monotoron non gainé (plus facile à surveiller et à garder propre) plus de goupille ni de scotch de protection, sertissage avec embouts spéciaux et les ridoirs on été remplacés par des transfilages en dyneema. Avant de partir il va encore falloir caréner, et cette fois-ci on mettra Rêve à Deux à terre pour le faire, histoire de pouvoir remettre un peu d’antifouling sur l’embase et l’hélice, changer les anodes et la vanne d’arrivée d’eau de refroidissement. Donc encore un peu de boulot: faudrait pas non plus qu’on se retrouve au chômage :).IMG_2352
Caréner c’est bien joli mais si c’est pour rester encore au port çà ne vaut pas le coup: si on ne navigue pas la coque va recommencer à se salir très vite. Et puis l’envie de naviguer commence vraiment à nous démanger. Toute la question est partir d’accord, mais pour aller où? Fiji et Nouvelle Calédonie sont encore fermés aux visiteurs. Rentrer en Europe sans escale comme nos amis norvégiens ne nous tente pas beaucoup (si on devait le faire on choisirait sans doute de passer par la Mer Rouge et il faudrait donc attendre la fin de la saison des cyclones dans l’hémisphère nord). Les gouvernements Kiwi et Ozi (Australien) parlent de créer une « bulle «  englobant les deux pays pour permettre une certaine reprise du tourisme local mais çà va demander encore un peu de temps. On peut évidemment rester ici et attendre l’année prochaine, on pourrait naviguer entre les deux îles il y a pas mal à faire. En mettant le bateau à terre, on pourrait aussi essayer de prendre l’avion pour passer quelques mois an France mais pour l’instant on ne pourrait plus revenir ici car le gouvernement Néo Zélandais n’a pas l’intention de rouvrir les frontières avant qu’un vaccin n’est fait ses preuves. Un vrai casse tête!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s