Carénage de printemps et inquiétude administrative

Les beaux jours arrivent et on va pouvoir se mettre à explorer la baie de Tasman et les Sounds tout proche. Mais avant de partir, nous avons quelques petits travaux qui demandent la mise au sec du bateau. Il faut profiter de le faire ici à la marina de Nelson car ils ont un gros travelift qui pourra nous lever sans avoir à démonter pataras ou éolienne comme nous avons déjà du le faire dans des endroits ne disposant que d’un “petit” travelift. Par contre, leur tarif, bien que très raisonnable par rapport à ce qui se pratique en France est plus élevé qu’à Tauranga surtout qu’une fois le bateau sur le terre-plein on a plus le droit de dormir à bord. Heureusement, Domi à trouvé un petit motel pas trop cher et pas très loin juste de l’autre côté de la rivière.

Levage mardi 22/9/2020 avant midi,

Au menu de cette semaine:

  • Nettoyage de la carène au karcher (elle n’était pas très sale ayant été grattée en plongée début août) obligatoire et compris dans le levage
  • Changement de la vanne et de la durite d’eau de mer du refroidissement moteur
  • Remplacement des anodes
  • Nettoyages de l’hélice
  • Réactivation du Copper Coat (notre antifouling permanent) par ponçage léger au scotchbright
  • Antifouling sur l’hélice, le sail drive et quelques petites retouches là ou le Copper Coat est parti.

Tout se passe comme sur des roulettes et nous sommes de nouveau à l’eau Vendredi 25 vers onze heures, juste avant que le vent ne se lève, super ! On préfère çà pour les prises de ponton (de toute façon pas d’inquiétude, le gars de la marina était là pour prendre nos haussières. Une dépression antarctique très creuse remonte sur le pays et le cortège de fronts et coups de vents qui l’accompagnent va nous forcer à rester ici encore quelques jours le temps de remettre un peu d’ordre à bord et de finir quelques petits travaux

25/09/2020 c’est aussi le jour ou nos visas, prolongés pendant le confinement, expirent. Domi avait fait une nouvelle demande le jour de notre arrivée ici mais depuis plus rien malgré plusieurs appels. Domi les rappellent une nouvelle fois. Comme notre demande est en règle, le système devrait emmètre automatique un visa intérimaire à l’expiration de celui ci, si demain vous ne l’avez toujours pas rappelez-nous nous dis-t-on… Samedi après midi toujours rien. Nous sommes maintenant en situation irrégulière, Domi commence à être sérieusement inquiet. On rappelle : oui vous êtes illégaux à partir de demain mais ne vous inquiétez pas, nous répond-on fort gentiment, ce n’est pas de votre faute, on va introduire une requête manuelle dans le système et vous aurez votre visa provisoire au plus tard Mardi. Dimanche matin un email nous informait que nos visas provisoires était émis et qu’ils étaient valable pour 6 mois. Ouf ! On ne va pas être déporté ou obligé de partir en catastrophe sans savoir ou faire escale ! Merci à la Nouvelle Zélande pour son hospitalité chaleureuse. On vous promet, le temps supplémentaire sera bien utilisé, il y à encore tant à voir ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s