Cheers mate! (Buvez local à Marlborough)

Pour nous, Français, le vin fait partie du patrimoine national et les vins « étrangers » sont peu connus chez nous mais d’aucuns pensent qu’ils ne peuvent arriver à la cheville de nos fameux crus.

La Nouvelle Zélande n’arrive qu’en quinzième position du classement mondial des pays producteurs de vin très loin des géants Européens. Mais Marlborough est la plus grande région viticole du pays et de part la superficie de son vignoble et sa production (environ 3/4 de la production du pays), elle peut rivaliser avec d’autres grandes régions viticoles du monde.

La région de Marlborough compte plus de 27 800 hectares de vignes, ce qui représente à peu près la même superficie que le vignoble de Bourgogne et 10 fois plus que le vignoble de Chinon. Elle a produit en 2020 près de 3 millions d’hectolitres soit le double de la production Bourguignonne ou 1/4 de la production Bordelaise, mais il faut bien dire qu’ici, ils n’ont pas à se soucier des quotas de production fixés par le PLC des différentes appellations.

Les principaux cépages sont le Sauvignon Blanc (plus des 2/3) et le Pinot Noir mais on y trouve aussi un peu de Chardonnay, Riesling, Pinot Gris et de Gewurztraminer, des cépages d’ailleurs bien de chez nous (cocorico!).

La majeure partie du vignoble est planté dans la plaine de la rivière Wairau qui descend des montagnes pour rejoindre l’océan Pacifique près de Blenheim et dont les terres alluviales caillouteuses se prêteraient, parait-il, particulièrement bien au Sauvignon blanc tandis que le Pinot Noir s’accommoderait mieux des terres plus anciennes et plus argileuses ondulant entre la vallée proprement dite et les collines Wither qui la limite au sud (zone appelée Southern Valleys). Bien que la large vallée de la Wairau soit bordée au sud, de collines ( les Wither Hills) et au nord, de montagnes (le Richmond Range), nous n’avons vu aucune plantation en côteaux. Nous n’avons pas encore visité la partie la plus au sud du vignoble: la vallée de l’Awatere ou l’exploitation a commencé plus récemment, qui serait plus vallonnée et dont les terres plus arides donnerait un caractère particulier au vin.

Le vignoble est très jeune puisque la viticulture n’a commencé dans la région qu’en 1973. Tout semble avoir été fait d’emblée pour faciliter la mécanisation. Les parcelles sont grandes et les rangs parfaitement rectilignes s’étendent à pertes de vue parfois sur plusieurs km. Ici pas de caves ou de châteaux mais des alignements de cuves inox et des installations industrielles ultra-modernes. Le géant français de la boisson Pernod Ricard ne s’y est pas trompé et a acquis des terres et des installations parmi les meilleures.

Et avec tout çà, me direz vous, est-ce qu’au moins le vin est bon ?

Nous ne sommes pas du tout œnologues ni experts en boissons mais les vins que nous avons dégustés étaient tous fort agréables à boire et malgré l’industrialisation apparente, nous avons pu noter de grandes différences de goût et de caractère d’une « marque » à l’autre sur des vins issus du même cépage et de la même année alors que les bouteilles provenaient pourtant d’exploitations très proches l’une de l’autre. Par contre d’une année à l’autre, pour la même marque, nous n’avons noté aucune différence…

Cheers mate! (à la tienne!)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s