Merci!

L’acceuil de Matt, le patron de la marina Te Ana est comme d’habitude très chaleureux. Tout de suite il nous indique les bateaux étrangers qui sont au ponton et tout particulièrement ceux de nos compatriotes: une vrai invasion. Il y a Laurie et Benjamin sur Oncle Arthur qui vivent à bord et travaille sur Christchurch, il y a Coquelicot un RM 10.50 que nous avions aperçu à Opua mais qui repart demain et il y a l’hôte de marque, Sébastien Destremau et son IMOCA Merci, qui est arrivé la semaine dernière après s’être retiré du Vendée Globe.

L’après-midi même, Laurie et Benji passent nous voir avec du pain frais (elle est boulangère et prof de boulangerie) et des légumes (Benji a un ami maraîcher) et nous préviennent que Sébastien donne un conférence ce soir au Yacht Club

A peine arrivés, nous voici donc à la conférence. L’évènement est organisé par Viki Moore qui fait tant pour les plaisanciers étrangers et leurs problèmes de visa et que nous rencontrons enfin.

Sébastien est un excellent acteur et le partage son expérience sur 2 Vendée Globe captive toute l’assistance. Très loin de l’échec qu’aurait pu laisser entrevoir son classement dans ces deux éditions, il nous explique ce qu’il a poussé à le faire (la dame en noir…) et en tire une expérience positive très forte tout en émaillant son récit d’anecdotes amusantes (calender boy)

3 révisions

C’est aussi l’occasion de rencontrer quelques Français qui vivent à Chrischurch dont le Consul Honoraire de l’Ambassade de France M Olivier Lacoua (email:agenceconsulaire.christchurch@gmail.com)

et bien sûr d’autres voyageurs au long cours comme Geert et Cindy de Zensation, partis de Belgique en 2015 et entrés en Nlle Zélande à peu près en même temps que nous ou Phil et Liz de Fine Tolerance qui on beaucoup navigué au Japon.

On se retrouve dés le lendemain à bord de Fine Tolérance pour un café ou il y a aussi Leo un américain de San Francisco qui s’apprête à repartir aux États-Unis via Guam. Geert et Cindy remontent le lendemain vers l’île du nord mais Liz et Phil viennent à bord pour l’apéro. Ils sont très intéressés par notre expérience de la Patagonie car il voudrait bien y aller aussi. Mais notre expérience est peu de chose par rapport à la leur: ils ont construit leur robuste bateau en acier dans leur jardin en Australie, sont allés plusieurs fois au Japon (qu’ils ont trouvé à chaque fois plus intéressant) en Alaska et surtout effectué un Passage du Nord Ouest (pour ce qui ne le savent pas c’est un passage qui s’ouvre pendant très peu de temps chaque été entre le grand nord Canadien et la banquise du pôle nord et permet de relier l’océan Pacifique à l’atlantique) Passage d’anthologie pour eux car cette année là le dégel était de très courte durée, pris dans les glaces, Fine Tolérance c’est retrouvé couché sur la banquise. Phil et Liz sont donc descendu sur la glace pour remonter à bord presque aussitôt suivi de trop près par des ours polaires. C’est un brise-glace Canadien qui les a dégagé en tirant le bateau sur la banquise sans autre dégât qu’une coque bien cabossée (c’est solide l’acier…) Mais la saison avançant, et le détroit de Bellot se refermant, ils ont finalement été obligé d’hiverner à Cambridge Bay et y attendre l’été suivant pour finir le passage… Si tant est que nous aurions pu songer à rentrer par là, leur récit nous en a définitivement dissuadé. Dommage qu’ils n’aient pas publié leurs récits chez les Inuits mais qu’elle soirée inoubliable!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s