Le Roller Derby un sport méconnu

Il faut venir chez les Kiwis et plus particulièrement à Christchurch pour faire des découvertes. Aujourd’hui c’est le Roller Derby: vous connaissez? Non? nous non plus jusqu’à Dimanche dernier. Nos amis Laurie et Benji, patineurs émérites que vous connaissez déjà, sont très impliqués dans ce sport lui en tant que coach et elle joueuse de haut niveau. Ils nous on invité à assister à un entrainement dans leur club: le Otautahi Roller Derby. Il faut noter que la Nouvelle Zélande, en raison de sa situation sanitaire, est le seul pays du monde ou les championnats de Roller Derby ont pu se dérouler normalement au cours de s12 derniers mois.

Si vous voulez comprendre ce jeux, je vous suggère d’aller faire un tour sur la page Wikipedia correspondante et si vous voulez voir à quoi çà ressemble en vrai je vous conseille cette video.

Pour faire court: la piste (un anneau ovale) est matérialisée sur le sol de la salle par deux lignes noires.

Le jeu consiste en une série de courtes mêlées (jams) dans lesquelles les deux équipes désignent un brouilleur (qui porte une désignation unique sur le casque; actuellement une étoile) et quatre bloqueurs pour patiner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre autour d’une piste. Le brouilleur marque des points en chevauchant les membres de l’équipe adverse. Les équipes tentent de gêner le brouilleur adverse tout en aidant leur propre brouilleur – en fait, en jouant simultanément l’ attaque et la défense.

Aujourd’hui l’entrainement est basé sur le contact mais avant de jouer un échauffement s’impose . C’est un sport très physique qui demande beaucoup d’équilibre e force et d’agilité aussi, les breaks pour se désaltérer sont fréquents .

Une fois finis les exercices, Il reste 1/2 heure pour le jeux proprement dit. Cela va être intense mais moins brutal que d’habitude parce qu’aujourd’hui l’entraineuse veut mette l’accent sur le contact. Si un joueur franchi la ligne délimitant la piste il est puni et mis en « prison » pour quelques instant . Tous les joueurs/ses portent casques, protections d’articulations et protège dents.

Benji est le coach et explique à Dominique les règles du jeux , mais aussi l’origine de ce sport au début marginal mais désormais reconnu mondialement par les fédérations .

Après le match une séance de relaxation est nécessaire pour décontracter les muscles très sollicité et faire descendre adrénalines des joueurs. L’entraineuse et le coach profite d’avoir tout le monde allongé sur la piste pour faire le debriefing de la soirée.

Aujourd’hui le jeu fut plutôt cool et de courte durée mais en compétition la rapidité et la brutalité des contacts demande parfois une assistance médicale.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s