Départ de Savusavu pour le groupe Lau

Une courte escale quelques jours à Savusavu pour remplir la cambuse avant de repartir pour les îles nous permet de faire la connaissance d’Olivia, metteur en scéne de documentaires et artiste Américaine géniale au tour du monde en solo sur son Juniper de 10,50m (voir son blog).

Nous allons ensemble à l’ anniversaire d’un autre voileux, celui là Britanique. La fête à lieu au Planter’s club un bar doublé d’un restaurant indien situé à cinq minutes à pieds de la marina en direction de la mer. On s’est bien amusé et on a bien mangé: pour 8 $FJ (soit 3,20 euros) chacun, nous avons dégusté un curry poisson d’une saveur remarquable. Au bar, nous avons fait aussi la connaissance de deux techniciens Français d’Alcatel arrivés ici en Mars pour raccorder le câble sous-marin fibre optique trans Pacifique au réseau telecom de l’île. Normalement ils devaient boucler les travaux en 1 mois maximum mais nous sommes en Septembre et ils était toujours bloqués la faute entre autre aux trois quarantaines qu’ils ont dû subir pour pouvoir travailler.

Le lendemain samedi 4 septembre 2021, la météo étant assez favorable pour aller vers l’est (ce qui est plutôt rare dans la région, nous reprenons la mer pour le groupe Lau et de nouvelles decouvertes .

L’idée était d’aller directement à Vulaga, la perle de l’archipel distante de 200 milles, mais dans l’après-midi, on se rend compte que le vent prévu ne nous permettra pas d’arriver avant la nuit le lendemain et deviendrais un peu trop fort et mal orienté le jour suivant pour un franchissement de la passe étroite en toute sérénité. Nous avons donc mis le clignotant à gauche vers Vanua Balavu et au petit matin, nous jetons l’ancre à Soso Bay (Mbatavu Harbour) . Cette fois-ci nous sommes tout seuls dans la baie (à part le gros yacht à moteur des propriétaires du coin qui est là à demeure) et l’eau est parfaitement limpide. Seul petit désagrément, au couché du soleil, nous sommes envahis de fourmis volantes qui se sont agglutinées sous la véranda nous contraignant au matin à un grand nettoyage pas superflu

Profitant du calme et de l’eau transparente et nous nettoyé la carène en apnée etl’après midi Domi est monté au mât pour changer l’ampoule du feux de mouillage et vérifier le grément. Lundi la météo était cette fois vraiment parfaite pour aller sur Vulaga dans des conditions de rêve (mer plate vent portant de 7 à 9 nds)

Nous sortons du lagon de Vanua Balavu par la passe Tongan au sud non sans avoir profité en route de la 4G du relais de Lomaloma pour télécharger de nouvelles images satellite de la passe et du lagon de Fulaga (sur celles chargées précédemment les détails étaient masqués par des nuages…)

Mardi en début de matinée, après un trajet en grande partie sous spi quand on ne zigzaguaient pas entre le îles et les attols du groupe Lau, nous avons avons embouqué l’étroite passe d’accès au lagon de Fulaga. Petite anecdote, le guide qui nous avait été remis à Denarau ainsi que l’application Sailling Fiji sur la tablette indiquait une renverse du courant dans la passe à mi-marée. Nous avions donc ajusté notre vitesse pour arriver pile poil à cet instant. Sauf que la renverse à en fait lieu à l’étale et le courant sortant était donc à son maximum. Mais tout est bien qui fini bien, la mer parfaitement plate, le vent faible et le courant n’excédant pas 3 nœuds nous ont permis de rentrer sans difficulté mais en serrant tout de même un peu les fesses: 45 m de large pour une passe c’est vraiment très étroit surtout quand l’eau est si clair qu’on voit parfaitement tous les coraux de chaque côté….

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s