Arrivés à bon port!

Mercredi 6 juillet 2022, à 14:00 heure locale, après 22 jours et 10 heures et 3718 milles parcouru sur le fond (80 de plus que la route directe! Comme quoi on a pas mal zigzagué) soit une moyenne de presque 7 nœuds, nous franchissons les digues de la darse Titan du port de plaisance de la Pointe des Galets.

L’accueil et très chaleureux. Le maître de port et son assistant sont là pour prendre nos amarres et nous donner tous les conseil utiles. Comme on est à l’heure et qu’on avait envoyé tous les documents à l’avance les formalités se passe comme sur des roulettes. Le maître de port a déjà notre libre pratique et 20’ plus tard les douaniers nous rendent une visite très rapide : un coup de tampon sur notre déclaration d’arrivée un coup d’œil rapide sur nos passeports et nous sommes libres !

On se précipite donc en ville pour savourer le plaisir de fouler à nouveau le sol national car il n’y a pas d’erreur on a beau être au milieu de l’Océan Indien, nous sommes bien en France. Tout est là pour nous le rappeler : la mairie, la boulangerie, jusqu’aux banques (Crédit Agricole, BNP etc). Mais le plus grand choc ce sont les super marchés. On avait oublié que nos supérettes françaises étaient si bien achalandées. On entre dans le plus proche, le Super U Express: et on est assailli par un gigantesque rayon fruits et légumes (il y a même des courgettes :on en avait pas vu depuis notre départ de Nouvelle Zélande), des congélateurs débordants de viandes et de poissons et de fruits de mer de toute sortes (non ici il n’y a pas que du poulet comme on s’y était habitué) , des produits frais et des conserves à gogo, un immense rayon vin (avec du Chinon), un autre de fromage (le camembert au lait cru çà existe encore!). Inutile de vous dire qu’on c’est acheté de quoi se faire un bon petit dîner à bord et que repus nous nous sommes effondrés dans notre couchette. Nous avons dormis 11 bonnes heures : les derniers jours de la traversée ont été plutôt épuisants !

image1 1

Pendant les jours prochains, tout en continuant à récupérer, on va s’occuper des réparations nécessaires (voiles, écoutes, bosse de ris etc.), remplacer la chaîne d’ancre complètement rouillée et faire les quelques démarches administratives que nous n’avions pu faire de l’étranger.

Une fois tout çà fini, on va aller explorer cette île magnifique, sans doute à partir du 14… A Suivre

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s