Safari au parc national de Mkomazi

Nous n’avions pas envie de faire des heures de voiture d’un bout à l’autre du pays ni de nous retrouver à 50 véhicules autour d’un pauvre rhinocéros. Malgré son immensité et la diversité de sa faune le Serengeti ne nous attirait donc pas de trop. Nous recherchions un endroit à la fois plus proche et moins fréquenté. Suivant les recommandations du Yacht Club nous avons don choisi le Parc National de Mkomazi et les montagnes de Usambara. Nous avons demandé à Dagmara de Mambo View Point Eco Lodge de nous concocter un petit programme d’une semaine sur mesure. Je peux tout de suite vous dire que nous n’avons pas été déçu. C’était absolument génial d’un bout à l’autre!

La route entre Tanga et le parc

Mkomazi est le plus récent des parcs Tanzaniens et de ce fait il n’est pas encore connu des touristes (sur la plupart des guides il apparait encore comme simple réserve animalière). C’est la continuation du Parc de Tsavo au Kenya et nous sommes à la fin de la saison sèche pendant laquelle les animaux sont encore de ce côté ci de la frontière.

Lundi 12/09/2022, à 08:30, Ally notre guide vient nous prendre au yacht club. Pose déjeuner à Same puis nous prenons nos quartiers au « bandas » (hébergement en petit pavillons de deux chambres tous neufs géré le parc national) de Mkomazi. A 15:00 nous sommes sur les pistes du parc et à 15:20 nous voyons notre première girafe du séjour. Le reste de ces 3 jours, je vous le laisse découvrir à travers nos images (il y a en a beaucoup).

Bandas juste à l’entrée du parc Nous y coucherons deux nuits

En trois jours dans le parc (une après-midi, une journée complète et une matinée), nous ne verrons que 3 autres véhicules, et jamais proche de nous lors d’une observation d’animaux: le rêve!

A noter qu’ici comme dans beaucoup d’endroit du globe la sècheresse est beaucoup plus forte que d’habitude. Le point d’eau principal ce rétrécit à vue d’œil et les animaux venant boire s’enlisent de plus en plus souvent dans la boue qui a remplacé l’eau. Les hommes en orange que l’on voit sur quelques photos sont des prisonniers, arrêtés principalement pour braconnage, qui en guise de peine de réhabilitation, viennent sauver les animaux enlisés et creuser un bassin pour faciliter l’accès à l’eau.

Avec nous pour ces trois jours, en plus d’Ally et de sa connaissance approfondie de chaque recoin du parc et de tous ces animaux, Joyce et Helen, toutes deux étudiantes d’une école de guide d’Arusha, en stage de formation, ici, pour quelques semaines. Leur connaissance des oiseaux épaulée par des applis très bien faites sur leurs téléphones et leur enthousiasme rendra ce séjour encore plus agréable.

Mercredi dans l’après midi des souvenirs de bêtes sauvages plein les yeux, nous reprenons la route vers Manbo View Point et les monts Usambara ce qui s’avérera être une aventure en soit…

pour la protection et la reproduction des rhinocéros noirs un parc totalement fermé et sous protection de rangers a été créé.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s