En route pour contourner la Corne de l’Afrique.

Corne de l’Afrique: c’est le nom donné à cette partie Est du continent Africain composée principalement de la Somalie et débordée par l’île de Socotra (appartenant au Yemen mais gérée en ce moment par les Emirats Arabes Unis). En partant de Tanzanie pour aller sur Djibouti ou la mer Rouge, il nous faut la contourner et ce n’est pas une croisière anodine car en plus des aléas météorologiques, toute la zone est tristement célèbre pour être infestée de pirates principalement Somaliens mais aussi parfois Yemenites. Fort heureusement leur activité semble s’être trés fortement calmée depuis quelques temps grâce aux effort des forces navales internationales patrouillant la region et la de relative amélioration des conditions et de l’autorité gouvernementale en Somalie.
Ces forces navales sont aussi nos anges gardiens pour cette traversée. Une zone dite à risque élevé a été définie. Elle s’étend sur une bande d’environ 300 milles le long de la côte Somalienne de l’océan Indien, tout le Golfe d’Aden et la partie Sud de la Mer Rouge. Tous les navires transitant dans cette zone doivent s’inscrire au prés d’au moins un de ces organismes et envoyer leur position tous les jours. Pour nous il s’agit de la force navale Européenne opération Atalanta, du commandement de la Marine Française pour l’Océan Indien et de l’organisation Britanique du commerce maritime (UKMTO) mais de nombreux autres navires militaires de pays comme les Etats Unis, le Japon ou la Chine patrouillent aussi la zone. Pour l’instant on à encore vu personne mais c’est rassurant de les savoir dans le coin. Les navires marchands ont en général des gardes armés à bord et certains plaisanciers emportent des armes réelles ou factice pour intimider d’éventuels agresseurs ce n’est bien sûr pas le cas à bord de Rêve à Deux, espérons que nos tronches de pauvres retraités suffiront à les mettre en fuite.
Mais me direz-vous, tant que vous n’êtes pas dans le Golfe d’Aden, pourquoi ne pas simplement éviter la zone à risque. En jetant un simple coup d’oeil à une carte des vents et des courants vous comprendrez facilement pourquoi. En cette saison, au large de la zone à risque les courants sont contraires et les vents au mieux aléatoires ou inexistants (nous sommes aux environs de l’équateur), tandis que plus près de la côte le courant est favorable et le vent de mousson portant. Nous avons donc décidé d’évoluer entre 100 et 150 milles de la côte, pour bénéficier du courant et du vent tout étant suffisamment éloigné pour ne pas attirer l’attention.
Nous avons choisi de partir vers le 20 Septembre car c’est l’époque ou la mousson de Sud Est commence à faiblir tout en nous laissant suffisamment de temps pour arriver dans le Golfe d’Aden avant de s’inverser. Et de fait, Samedi 18 Septembre nos premiers routages nous indiquent des conditions favorables avec pour la première fois depuis que nous étudions ce parcours la zone autours de Socotora n’apparaissant pas complètement rouge (vents fort) mais d’une jolie teinte allant du jaune pâle au vert sur les gribs.
Le dimanche a été consacré à la mise à jour de ce blog avec toutes les photos que nous avions ramenées de notre safari !(voir articles précédents). Lundi nous avons fait nos courses de fruits et légumes pour une longue traversée des fois qu’il nous prendrait l’idée de continuer directement jusqu’au Soudan. Nous avons aussi fait les formalités de sortie, douane (au port) et immigration (au club).
Le bon créneau météo se confirmant nous sommes partis comme prévu Mardi matin. Depuis nous naviguons dans d’excellentes conditions: mer peu agité, vent portant modéré, courant favorable et très beau temps. En exactement 7 jours nous avons parcouru 1220 milles, fait un bord de spi sans une seule manoeuvre pendant 36 heures, vu le rayon vert au coucher du soleil, aperçu deux grosses baleines, une grande famille de dauphins, pleins de fous de bassan et pétrels, croisé trois cargos allant vers le sud et franchi l’équateur! (c’est la 8ème fois depuis le début de notre tour du monde) Nous sommes depuis quelques jours dans l’hémisphère nord et nous devrions doubler la pointe Est de Socotra d’ici 48 heures. Affaire à suivre!
(envoyé depuis notre Iridium)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s