(3)La Terre de Feu et la Patagonie (remontée du Chili par les glaciers)

Mercredi 2 Janvier 2019 :

Nous avions prévu de repartir mais la météo annonce encore des vents de nord ouest très fort, il nous faudra attendre encore un jour …

Jeudi 3 janvier 2019 :

Quel patelin ! 99 % d’humidité, le sol est gorgé d’eau, toute la nuit nous avons entendu le ruisseau gonfler et devenir un torrent. La nuit, nous avons des insomnies tellement on se demande comment on va réussir à sortir de ce trou d’eau avec ce vent de travers qui ne se calme pas?

Le réveil sonne à 4 heures. Dans une demi heure le jour se lève. La marée n’attend pas, il faut partir au plus tôt pour avoir le courant favorable dans le Paso Aguirre et enchaîner les Canaux Brecknock et Cockburn dans la foulée. Départ aux aurores, nous avons de l’énergie pour repartir de ce coin certes magnifique mais pluvieux au possible. Il n’y a presque plus de vent et le bout des pêcheurs en travers de la crique nous aide bien.Tout se remet en place les bouts sont rangés, l’annexe retournée à l’arrière du bateau et l’ancre remontée, vraiment fastoche, on se demande bien pourquoi çà nous à tracassé pendant notre sommeil ! C’est vraiment dommage il y a du brouillard et nous passons le canal Brecknock sous une pluie glaciale.IMG_0033

Des paysages magnifiques apparaissent dans la brume du matin et s’estompent aussitôt. Nous sommes dans le golf du Morbihan puissance 100 en période glacière ! Partout des îlots assez hauts nous protège de la grande houle du pacifique. Nous progressons à la voile tranquillement. Nous ne prendrons pas le canal Occasion (raccourci abrité pour atteindre le canal Cockburn) le temps étant parfait sortir directement du Brecknock goûter quelques milles en pleine mer. Nous ne verrons pas la Caleta Brencknock, parait-il la plus belle de la région, il nous aurait fallu remonter tout le Séno Occasion au moteur et nous aurions raté la journée de vent favorable. Pas de houle ni de grosses vagues, Il y a le vent idéal pour rejoindre rapidement le canal Magdalena que nous rejoignons rapidement sans oublier de nous faire peur avec un williwow aperçu sur la côte devant nous et qui nous fait affaler les voiles en tout urgence. On est au taquet, il passera finalement un mille devant nous mais c’est toujours bon pour s’exercer! Nous avions choisi de mouiller à Puerto King pour la nuit. Malheureusement un autre bateau nous y a précédé et occupe la seule place vraiment abritée de la baie. Nous ressortons pour faire les 7 milles qui nous sépare du séno Chico.IMG_0048.JPGSeno Chico (S 54°25’ 84-W 71°07’85)

Il faut faire vite car il est déjà tard et il n’y a pas d’autres mouillages accessibles avant la nuit. Ce fjord profond entouré de murailles vertigineuses, se termine par un glacier que nous apercevons suspendu au dessus des falaises de roches luisantes. Grandiose ! le mot est faible. Nous mouillons dans une anfractuosité de la paroi ou se jette un ruisseau : la caleta Laguna. Nous allons devoir passer deux jours ici. Demain le vent d’ouest va encore forcir.

Vendredi 4 janvier 2019:

Dehors le vent souffle fort, nous voyons les nuages déffiler à toute allure au dessus du fjord. Dans notre crique encaissée (presque une grotte sans toit) bien accroché à un arbre d’un côté et à un rocher de l’autre nous sommes secoués par les raffales brutales qui descendent de la montagne. Le guide indiquait : « abrité de tous les vents » heureusement ! je ne sait pas comment ce serait sinon ! IMG_0068.JPG

Nous profitons d’une brève accalmie pour descendre à terre, faire de l’eau au torrent et de la lessive, heureusement car ensuite tout l’après midi il vente, pluie et neige verglacée. Toutes les roches et les falaises autour de la crique dégoulinent en permanence. Dans le fjord, la marée descend et nous voyons passer quantité de growlers qui se sont détachés du glacier. Il faudra faire attention demain en ressortant.

Pour remettre du cœur à l’équipage je fais des crêpes que l’on avale avec plaisir au dessert avec une délicieuse confiture d’ananas que nous avions faite au Brésil.

IMG_0067.JPG

Samedi 5 janvier 2019:

Il a neigé et les sommets sont recouverts de poudreuse. La nuit a été calme mais avec le jour, les rafales recommencent à descendre de la montagne et pour changer il pleut. …Nous quittons cette « grotte » humide, qui nous a tout de même bien protégé pendant le coup de vent, et rejoignonsIMG_0079.JPG le canal Magdaléna. En passant nous ne pouvons même pas prendre la photo du glacier suspendu au dessus de nous, il pleut trop. Pourtant une fois dans le canal c’est le calme plat et nous restons une partie de la matinée avec le moteur au ralenti, mais où sont les 25 à 30 nœuds d’annoncés ? On ne s’en plaint pas et une bonne partie de ce passage réputé pour être agité et avalè sur une mer d’huile.IMG_0134.JPG

Après l’île Sépia le vent se lève, 25 nœuds dans l’axe du canal, il faut tirer de bord mais au moins nous pouvons arrêter le moteur. Nous essuyons quelques rafales à 30 nœuds mais pas de williwaw

IMG_0100Phoque faisant la sieste

IMG_0135

En fin d’après midi après seulement une vingtaine de virements de bord nous arrivons à Caleta Beaubassin.

IMG_0159

Caleta Beaubassin(S 54°04’89-W71°03’27)

C’est une crique magnifique et bien abritée des vent dominants par contre elle est réputée pour ses williwaws. A peine une heure après notre arrivée cette réputation est confirmée. Domi avait peut-être mis beaucoup trop de chaîne ou peut-être l’ancre a-t-elle déparée toujours est-il que cette rafale violente et tourbillonnante nous tombe dessus et le bateau se met à tendre la chaîne si brutalement qu’on se retrouve presque sur les rochers qui bordent la plage de cailloux. Il nous faut remettre des aussières supplémentaires à terre, et tourner le bateau de tel sorte qu’il soit tenu à l’avant et à l’arrière par des bouts accrochés à de bons gros arbres, là plus rien ne bouge et l’ancre n’est là que pour nous permettre de repartir demain matin.

 

.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s