Vive les vacances !

Je sais, vous allez me dire que vu que nous sommes en retraite on est tout le temps en vacances donc pas de quoi en faire un article. Sauf qu’ici et maintenant, pour la première fois de puis bien longtemps on se sent vraiment en vacances. D’abord c’est l’été, le beau temps et la chaleur sont bien là, nous faisons nos sauts de puces d’une crique à l’autre, nous nous baignons tous les jours mais surtout, nous sommes en pleine période estivale et les Kiwis autour de nous sont aussi en vacances. Le Sound grouille littéralement de bateaux à voile et à moteur. Seul rappel de la civilisation industrielle et du monde du travail: les ferrys qui relient Wellington à Picton la seule liaison entre les deux îles pour le trafic routier, trafic cependant ralenti le pays n’ayant plus de touristes étrangers depuis le début de la pandémie. Les ferrys traversent le détroit de Cook ce passage large de 25 miles entre les deux îles et pénètrent dans le Queen Charlotte Sound par le Torry Chanel pour débarquer leur passagers et véhicules à Picton.


Aujourd’hui, le temps le permettant et aussi pour être plus tranquille nous avons opté pour l’un des mouillages de la partie dite « extérieure » du Queen Charlotte ,(à l’Est du Torry Chanel et donc pas utilisé par les ferrys). Il faut dire que, quelques soit leurs directions, les vents sont toujours nettement plus fort dans cette partie du Sound, plus proche du d’étroit de Cook. En plus ils sont en général renforcés en milieu de journée par des brises thermiques créés par le relief élevé. Le vent est modéré de sud pour les prochaines 24 heures nous seront donc parfaitement à l’abri à Burney’s Beach.
Nous nous sommes à couple d’un petit bateau sur la bouée du club. C’est une famille fort sympathique arrivée de de Wellinton la veille avec deux enfants adorables. Ça nous a rappelé Santez-Marie, notre vieux Cornu (un voilier en bois de 9,50 m) quand nous naviguions l’été en compagnie de nos deux filles, Olivia et Assina au même âge. Et en plus, le bateau s’appelle Cabochon un nom qui sonne bien Français et qui est, je vous le donne en mille, le nom du quartier de la périphérie de Blois où je vivais avec mes parents quant j’étais petite (drôle de coïncidence).


Le lendemain Il nous faut déménager car le vent est passé au nord (24 heures dans la même direction c’est ici une longue période très stable… ). Nous traversons donc le sound pour trouver un corps mort disponible à Schoolhouse bay, juste en face. Cabochon nous suit et nous lui laissons la bouée la plus proche de la plage pour leur permettre de débarquer facilement avec les enfants .


Peu de temps après, un autre voilier vient se mettre à couple c’est High Voltage, le bateau de Victoria, Une amie de Viki Moore dont nous suivons le blog depuis que nous sommes en Nouvelle Zélande. Viki est une navigatrice de Christchurch qui a fait énormément pour les « yachties » étrangers bloqués comme nous dans le pays à travers des informations régulières et des démarches auprès du gouvernement pour que notre situation particulière soit prise en compte par les autorités.


Nous faisons vite connaissance avec Victoria et sa famille et elle nous invite à venir prendre un verre le soir à bord. Mais finalement la troisième bouée se libère au même moment que deux autres bateaux amis arrivent (un Océanis 40 et un joli petit bateau de 6,50m qui nous rappelle les Mousquetaires de notre jeunesse). High Voltage se déplace donc pour se mettre avec eux. Nous irons les retrouver le soir et passerons à bord du bateau de leurs amis une super soirée bien arrosée. Nous parlons évidement de pêche et de notre difficulté à prendre un poisson aussi le propriétaire du bateau nous offre des appâts (des calmars conservés dans le sel )et nous dit qu’il y a des Blue Cod dans la baie et qu’ils en ont pêché un aujourd’hui .


A peine rentré à bord (vers 20:30 ce qui est une heure tardive pour finir l’apéro chez les Kiwi) un autre bateau vient se mettre à couple. C’est un jeune couple Luc et Emmy qui viennent de faire l’acquisition de leur voilier un très joli bateau d’une dizaine de mètres en acier impeccablement entretenu. Luc nous demande si nous mangeons du poisson et nous offre deux filets de Kawahi qu’il vient de cuire sur le barbecue. Nous les invitons à bord le lendemain (2 apéros dans la soirée c’est plus de notre âge) , Emmy est ingénieur en sécurité chez Giesen l’un des plus gros producteur de vin de Blenheim et nous apporte une bouteille d’un remarquable Sauvignon Blanc très haut de gamme que nous dégustons ensemble.


Nous resterons trois nuits sur cette bouée (le maximum autorisé par les règle du club). C’est un très bon mouillage abrité des vents dominant et surtout il a un accès direct à la fameuse Queen Charlotte track ce sentier qui traverse tout le parc national aménagé sur la péninsules séparant le Pélorus du Queen Charlotte. La piste qui se termine près d’Havelock fait plus de 80 km. Les bateaux taxis en provenance débarquent les marcheurs ici ou à Ship Cove (la baie suivante). Les marcheurs font en général des étapes d’une vingtaine de km par jour, des campings sont aménagés sur le parcours avec eau courante et toilettes (propre avec papier). Il ya a aussi des chalets et des lodges/hotels. Les marcheurs les plus fortunés peuvent prendre un package qui leur permettra de faire le parcours sans autres surcharge qu’une gourde et uns casse-croûte, les bagages étant apportés par bateau taxi à chaque étape. Nous nous contenterons de faire quelques km sur la piste de chaque côté de la baie. Le sentier, large et très bien entretenu, serpente dans la forêt primaire ou se mêlent de très grands arbres, des fougères arborescentes (emblème du pays et de bush (arbustes de différente essence dont le fameux manuka). Par endroits, la végétation luxuriante s’éclaircit un peu et on découvre une vue incroyable sur le dédale des baies et des îlots qui forme le Sound. Lors de notre deuxième rando, nous rencontrons des gens qui habitent une maison tout au fond de Résolution Bay. Ils nous proposent de les suivre par le chemin privé qui suit la côte en passant d’une maison à une autre pour rejoindre la piste après une bonne grimpette juste derrière chez eux et faire ainsi une bonne boucle et voir une plus grande diversité de paysage et de végétation. Le chemin côtier moins pratiqué que la piste du parc est un véritable tunnel de verdure. Ici en Nlle Zélande, les maison de vacances çà s’appelle des bachs et la leur vaut vraiment le coup! Maisonnette en bois toute simple mais avec une vue imprenable, une plage et une petite jetée: un petit coin de paradis…


Le gros avantage des bouées de club, mis à part que c’est plus sûr et plus reposant qu’une ancre, est qu’on doive les partager avec les autres membres des 3 clubs associés, la seule limite étant de ne pas dépasser un poids total combiné de 35 tonnes sur une même bouée. Certain s’en plaindrait préférant être tranquille seul sur leur ancre. Mais en fait, c’est ce qui donne au mouillage un côté très convivial et contribue énormément à ce côté vacances dont je parlais plus haut.


Luc et Emmy à peine partis, sont remplacés le long de Rêve à Deux par un joli bateau à moteur de type vedette classique. Ils sont quatre à bord . A peine les amarres passées on échange nos prénoms John, Jonathan pour les hommes et Héléna et Wendi pour les femmes . Quatre bons amis qui passent une partie de leurs vacances ensembles, pour aller pêcher et visiter les Sounds. Ils viennent à bord avec une bouteille de pétillant (tiens çà fait longtemps qu’on avait pas pris l’apéro) et nous échangeons nos histoires respectives. Ils ont fait un concours de pêche entre eux dans la journée et on bien sûr remonté un peu trop de poisson pour leur consommation aussi ils nous offrent plusieurs superbes filets de blue cod (les kiwis ne gardent jamais leur poissons entiers: à peine sortis de l’eau ils sont transformés en filets. C’est le poisson roi du coin, il est tout frais deux morceau sont mangés le soir même et le reste préparé en carpaccio (cru) le lendemain midi . Comment voulez-vous que j’apprenne à pêcher dans ces conditions ….
Par contre côté vacances l’ambiance est bien là!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s