comment faire du pain à Christchurch

Du pain Français à Christchurch
Voici le dernier article que nous avions programmé de publier avant de partir de Nouvelle Zélande mais la météo nous a rattrapée ,un créneau à ne pas laisser passer et nous avons mis les voiles, maintenant nous publions cette article avec 25 jours de retard .
Laurie m’a demandé de venir à la boulangerie pour faire des photos pendant le cours qu’elle organise avec ses amis pour apprendre à faire du pain et des viennoiseries. Le matin, Duncan viens nous chercher et nous profitons pour passer dire bonjour à son ami Julius. Julius et son épouse sont arrivés de Pologne il y a plus de 30 ans et ils tiennent « C’est si bon » un café sympathique où on peut se restaurer du petit déjeuner jusqu’au repas du midi à deux rues de notre rendez-vous .
Ensuite nous filons tous les trois à la boulangerie où Laurie nous attend .
Les participants du cours arrivent les uns après les autre et, à l’heure dite, le cours commence et Laurie nous explique comment va se dérouler la séance, nous offre une boisson chaude que nous pouvons commander au comptoir de la boulangerie. Après un lavage minutieux des mains chacun enfile un tablier et nous commençons par la réalisation de croissants. Laurie avait préparé toutes les pâtes et les avait stockées au frais avant que nous arrivions . Tous les produits sont frais et fabriqués le jour même. Sur le grand plan de travail en bois massif recouvert de farine les petites mains façonnent et travaillent la pâte pour la transformer en croissants. Tout le monde se prend au jeu et travaille avec attention et discipline en suivant les conseils avisés et toujours très pédagogiques de Laurie. Vient ensuite les tortillons où du gruyère est introduit entre deux pâtes , le pain Ciabatta où focaccia avec romarin et huile d’olive et les brioches qui seront vendues à la boulangerie. Même si les pâtes étaient déjà prêtes, il faut un bon savoir faire pour couper le pâton au bon poids, le façonner à la forme requise, ajouter la garniture et c’est un plaisir de voir tout le monde penché sur son ouvrage en essayant de rivaliser d’adresse avec son voisin. On termine par une immense pizza aux olives que tout le monde appréciera après l’effort . Tout est cuit au fur et à mesure dans les immenses fours du fond de la pièce dont Laurie a préalablement réglé la température.
La matinée est vite passée et nous repartons tous ravis avec un sac rempli de nos réalisations.
Merci Laurie pour cette matinée très sympa: tu as un don inné pour l’enseignement .

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s