Retrouver son pied (marin)

Pas de mont Cook se détachant sur l’horizon pour un dernier clin d’oeil. Il est à peine 17 heure et la côte à déjà disparue dans les nuages de pluie. Le vent tourne au sud comme prévu en se renforçant aplatissant la houle du nord mais s’est seulement pour y mélanger la sienne. Après un mois à terre nos estomacs sont un peu à la peine pour s.accommoder au mouvements désordonnés de Rêve à Deux. Heureusement il y a les albatros qui nous accompagnent rasant la crête des vagues de leur envergure majestueuse. On arrive tout de même à préparer notre repas du soir saucisses broccolis quel’on mange avec appétit. A la tombée de la nuit le vent monte encore 27 nds avec rafales à 32: 2 ris dans la GV et trinquette à’lavant. Pas très confortable mais çà avance. On retrouve notre rythme de quarts flexible et la nuit puis la matinée se passent sans incident à part un peu de kelp dans l’hydro et le joint de la pompe de toilettes vite réparés. Pour les première 24 heures, nous avons parcouru 154 milles. C’est toujours çà de pris. Pour nous récompenser la grisaille fait place à un beau ciel bleu et le vent descend d’un cran ce qui nous permet de renvoyer de la toile. Par contre on est presque au prés ce qui n’est pas très confortable mais il va bien falloir s’y habituer, on en a encore pour 2700 milles….

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s