Accueil exceptionnel à Oluhuta

Aujourd’hui nouvelle navigation matinale d’une vingtaine de mille. Nous ne sommes pas très en forme tous les deux et on voudrait un coin vraiment tranquille pour se reposer un peu. Les blogs, guides et autres compendiums ne proposent rien dans le coin mais sur les images satellites nous avons repéré une jolie petite baie fermée.

Nous restons prudents qui dit coin abrité dit la plupart du temps profusion de radeaux de pêche et autres parcs à poissons. De l’extérieur de la passe on aperçoit le village mais à l’intérieur rien! Nous pouvons ancrer à notre aise la baie est vide. Nous préférons nous mettre sur le côté Est de la baie encore mieux protégé de la houle du large sur un fond plat d’environ 10 mètres. La baie est entourée de collines couvertes de champ de maïs et cette ambiance champêtre est très agréable à l’œil par son contraste avec la jungle dense à la quelle nous nous étions habitués depuis quelques mois.

A peine l’ancre a-t-elle touché le fond que nous sommes entourés de pirogues de pêcheurs. Hello Mister! Ils sont heureux de nous voir ici dans leur baie ou ils n’ont manifestement pas souvent la visite de voiliers étrangers. Ils pensent d’abord que nous sommes Américains mais après discussions ils comprennent que nous venons de plus loin aussi cela suscite beaucoup de questions .

Les jeunes voudraient monter à bord et le temps qu’on leur explique que ce n’est pas prudent car j’ai un rhume et Domi à mal à la gorge, nous n’y croyons pas mais que se pourrait être la COVID, ils sont déjà à bord en nous disant que de toute façon tous étaient vaccinés deux fois et même trois pour certain. Nous prenons tout de même grand soin de maintenir une bonne distance entre eux et nous et d’éviter tout contact physique.

Il font le tour du bateau ils se prennent en photo, les jeunes ne se souviennent pas avoir vu de voiliers venir jusqu’ici mais le plus ancien nous dit que la dernière visite remonte à une dizaine d’année. Nous leur achetons quelques poissons pour le prix d’un paquet de cigarette. Il est temps que tout le monde reparte c’est l’heure d’aller manger et de faire ensuite une sieste . Pour nous elle plus que nécessaire nous nous sommes partis tôt, il fait très chaud et nous sommes épuisés .

Dans l’après-midi, la pluie se met à tomber avec de bonnes rafales tournant dans tous les sens. Avant la tombée de la nuit, profitant d’une courte accalmie Domi rallonge de la chaine par sécurité.

Ensuite il prépare une soupes avec les poissons et quelques légumes. Nous sommes tous les deux complétement « naze » , moi avec un bon rhume de cerveau et ce qui ressemble à une trachéite Domi avec une angine en plus, mais nous nous régalons quand même.

Le lendemain, je vais un peu mieux mais Domi à de la fièvre et la gorge complètement bloquée il n’arrive à rien avaler, nous toussons tous les deux beaucoup. Les symptômes peuvent être liés à un refroidissement pendant notre navigation sous les grains l’autre jour mais ils correspondent aussi exactement à ceux du variant omicron et la durée de la période d’incubation laisserai supposer que nous l’aurions contracté lors de notre étape à Bitung. Covid ou coup de froid? nous ne saurons peut-être jamais mais nous décidons que l’endroit est très sécurisant et que nous pouvons rester ici quelques jours le temps de nous remettre car de toute façon la météo prévoit un temps épouvantable et des courants contraires pour les prochains jours. Bien sûr nous n’irons pas à terre ni ne laisserons plus monter personne à bord tant que nous risquons de contaminer quelqu’un. Les jours suivant d’autres villageois s’inquiètent pour nous et passent gentiment pour prendre de nos nouvelles. Une fois c’est 3 jeunes qui parlaient anglais et avec qui j’ai pu discuter, je leur ai donné l’adresse du blog. Le lendemain, c’est d’autres jeunes en compagnie d’un sous-officier de l’armée en mission d’aide à la collectivité, qui parle aussi un très bon anglais. Il nous propose d’aller faire nos courses et nous donne son numéro de téléphone en nous demandant d’appeler si nous avons besoin de quoique ce soit. Puis c’est l’équipage du bateau de pêche, venu aussi se mettre à l’abri pendant le mauvais temps, qui nous apporte des bananes. C’est vraiment trop gentil! Tous ces gens sont adorables!

2 réflexions au sujet de « Accueil exceptionnel à Oluhuta »

  1. Story Campoeng

    Trimahkasih telah berlabu beberapa hari di desa kami, saya adalah salah satu dari 3 pemuda yang sempat berkomunikasi bahasa Inggris dengan saudara pada saat itu di desa Oluhuta provinsi Gorontalo, nama desa kami bukan hamina melainkan desa oluhuta dusun gusuo😁👍🙏🙏

    J’aime

    Répondre
  2. Story Campoeng

    Merci d’avoir ancré quelques jours dans notre village, j’étais l’un des 3 jeunes qui communiquaient en anglais avec des proches à cette époque dans le village d’Oluhuta, province de Gorontalo, le nom du village 😁👍🙏🙏🙏

    J’aime

    Répondre

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s