retour sur l’eau

Le temps passe et les travaux avancent. Le Ramadan est là, les nuits sont rythmées des prières diffusées toute la nuit par les haut parleurs de la mosquée toute proche, c’est un peu difficile de s’endormir les premières nuits mais on s’y habitue vite. Nos voisins de chantier un par un finissent leurs dernières couches de peinture et remettent à l’eau pour repartir vers de nouvelles aventures. D’abord Nomad et Soul Sacrifice, l’un pour Bali puis la Réunion l’autre pour l’Australie via les Flores mais tous deux devront encore rester dans le coin un bon moment pour résoudre nombres de soucis techniques. Ensuite c’est au tour de Philippe d’être remis à l’eau, cap sur la Malaisie mais avec une escale à Kalimatan (Bornéo) pour aller voir les Orang Outan,

ensuite c’est Pablo et son Mandragore, ils sont pressés d’être en mer, on se donne rendez vous en Tanzanie au mois d’août, lui passera par la Malaisie, les Maldives et le Seychelles, nous par la Réunion.

De notre côté le CopperCoat est fini, Rêve à Deux a été légèrement déplacé pour nous permettre de peindre aussi sous les pattes de calage.

Le Sail drive est de nouveau comme neuf. Tous les points de notre longue « to do list » ont été dûment cochés. On est donc près à remettre à l’eau sauf que nos rotules de safran ne sont toujours pas là. Elles sont bien partie de France mais le « tracking » de FEDEX est très aléatoire: nous n’avons vu que le colis était à Jakarta que 48 heures après son arrivée, personne ne nous a écris ou téléphoné pour nous informer et nous demander de payer la taxe d’importation. Il a fallu que Soraya téléphone pour moi en Indonésien pour que finalement je puisse recevoir la facture et effectuer le virement. Sauf que nous étions déjà vendredi de Pâques et le système Européen de virement instantané était fermé pour tout le long weekend. Même Wise n’y pouvait rien. Finalement Mardi, l’argent est arrivé sur le compte de FEDEX et ont-ils pu me livrer? Non! Ils ont fait une appel d’offre pour trouver un transporteur qui veuille bien l’acheminer à Lombok… on parle de 2 bagues en plastique pesant 500g et valant 75 Euros dans une enveloppe: on nage en plein délire. Finalement, le traking de JNE l’entreprise locale qui avait reporté cet énorme marché était heureusement beaucoup plus précis que celui de DHL est on a pu aller le chercher en vélo (merci Phllippe) à leur bureau de Tanjung dés qu’il est arrivé Jeudi matin… Ouf! Peter n’étant pas disponible la semaine prochaine, le risque était de devoir reporter la mise à l’eau jusqu’après la Eide.

jour de Pâques les poules sont de sorties

Aussitôt, staff de la marina est mobilisé pour creuser une fosse sous le bateau pour remettre le safran en place et nous prêter main forte dans cette délicate opération. A peine une heure après le moment ou j’ai récupéré le colis chez le transporteur le safran de Rêve à Deux est en place. Un grand merci à Arno et toute l’équipe! Je passe le reste de la journée à remonter les pilotes et à graisser les liaisons et à vérifier le fonctionnement complet du système de barre. Peter nous confirme la mise à l’eau (le splash comme l’appelle familièrement les anglosaxons) pour Dimanche midi. On en profite donc pour effectuer quelques travaux intérieurs en souffrance tels que le raccordement des anciens panneaux solaires (voir cet article) et surtout le grand nettoyage, rangement et réaménagement de l’intérieur pour repasser du mode travaux au mode navigation et du mode double au mode croisière en équipage afin de pouvoir accueillir dignement nos amis Régine, Michel, Kevin et sa compagne qui viennent passer 2 semaines avec nous fin mai.

et maintenant c’est Adam et Emilie

Finalement le grand jour arrive, nous sommes près mais grand tirant d’eau oblige, nous passerons en numéro deux pour avoir une marée suffisamment haute. C’est nos surfeurs californiens qui passeront en premier et c’est un peu la panique car ils ne sont pas tout à fait près, il faut dire que la somme de travaux qu’ils ont effectués en quelques jours est vraiment impressionnante. Il seront pourtant sur la remorque à temps mais coup de théâtre de dernière minute, juste au moment de toucher l’eau le moteur ne démarre pas et c’est à la main qu’il faut les tirer jusqu’au ponton. Ils sont très déçus, ils avait prévu de faire la fête avec des amis à Gili Air ce soir mais surtout ils sont impatients d’aller retrouver leurs enfants.

Reve à Deux attend son tour patiemment

Notre tour vient et à midi, dimanche 24 avril soit 1 mois et 3 jours après notre sortie de l’eau nous flottons à nouveau. Mais se n’est que mardi après-midi que nous partirons enfin. Il nous faut en effet attendre nos passeports toujours aux mains de l’immigration et passer au marché acheter fruits et légumes. Tout s’enchaine parfaitement et à 15:00 nous quittons Medana Bay.

Nous voilà parti pour une nouvelle aventure

dernières petites courses avant de partir et retour à cheval

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s